22 avril 2009

Compte rendu de l’atelier OUVERTURE du 11 avril 2009

Compte rendu de l’atelier OUVERTURE du 11 avril 2009

Thème « échanges avec les écoles étrangères et co-productions »

Etaient présents : Pascale Borenstein, Julie Tingaud, Jacqueline Borne,

Pierre Emmanuel Urcun, Vincent Tricon.

1° Etats des lieux

A partir de 2005, chaque département commence à avoir une politique d’échange avec des écoles de cinéma partageant une vision commune sur la gratuité de ces échanges et les

Le partenariat historique a été celui des étudiants monteurs avec l’ECAL (Lausanne, Suisse), ont suivi à partir de 2006 : Columbia, NFTS (Londres pour les étudiants décor et pour le module musiques de films du plan séquence), Ludwigsburg (F35) et plus recemment la FUC de Buenos Aires (3 élèves réalisateurs et venue d’étudiants images argentins). Viendront prochainement des partenariat avec la Corée du Sud et le Japon pour les élèves producteurs (seminaire de 2 semaines sur les co-productions avec l’Asie.

Ces échanges s’appliquent à l’ensemble des élèves d’un même département pour un principe égalitaire.

2° Constat des élèves et propositions

Dans les deux sens, il a été constaté trop de peu de communication sur la venue des étudiants étrangers au sein de l’école (cloisonnements, peu d’échanges et de partage, peu d’information sur leur présence…). Il a été pointé également la question du « vivre ensemble », des moments que partagent les étudiants : partant du constat qu’ils venaient sur un temps court essentiellement consacré à un exercice (lié à la lourdeur du programme pédagogique qui ne laisse pas le temps à la découverte et à la rencontre). Aussi, il a été évoqué de faciliter ces rencontres en laissant du temps ouvert sur le principe de moments aménagés où les étudiants apprennent à se découvrir mutuellement (la confrontation des œuvres de chacun peut être une bonne initiative) afin de sortir de la spirale : présentation de l’exercice puis mise en application directe. Un échange est aussi un moyen de se construire individuellement, de découvrir de nouvelles cultures et de s’ouvrir sur le monde. Le temps est donc un facteur primordial. Il a été également proposé de permettre à ces étudiants de découvrir davantage notre cursus (concept de transversalité).

Concernant les échanges des étudiants de la Fémis à l’étranger il a été discuté la possibilité de mettre en place un politique d’incitation (par le paiement du voyage) afin de permettre à un étudiant de pouvoir prétendre à un échange avec l’école ou université de cinéma de son choix, à sa propre initiative.

Aussi, il a été posé la question de permettre une singularité de parcours et d’expérience d’un étudiant de la Fémis au cours de sa scolarité. La liberté de choix et l’initiative personnelle doivent être encouragées tant qu’elles ne sont pas en contradiction avec le cursus et la scolarité. A ce titre, il a été relevé que les directions de département ne sont pas consultées au chapitre des accords d’échanges. Elles devraient selon nous avoir leur mot à dire.

Co-productions :

Il a été discuté la limitation à 20% des apports en co-production sur les TFE : ce pourcentage semble arbitraire et devrait laisser place à plus de flexibilité. De plus, des accords de co-production avec les écoles étrangères devraient être encouragés. Enfin, il a été constaté qu’il ne fallait pas dissuader les étudiants de développer des projets à l’étranger si ceux ci sont jugés cohérents.

Posté par etats genereux à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Compte rendu de l’atelier OUVERTURE du 11 avril 2009

Nouveau commentaire