01 mai 2009

COMPTE RENDU DE LA 7EME REUNION DU GROUPE PEDAGOGIE

JEUDI 30 avril

Thème : LA TRANSVERSALITE

- LA 1ère Annee -

Présents : Vincent Le Port, Marion Desseigne-Ravel, Laurent Navarri, Claude Lepape (qui remplace à présent Héloise Adam), Carole Desbarats, Jean Paul Civeyrac, Claire Simon, Jean-Jacques Bouhon, Jacqueline Borne, Laurence Berreur, Anne Le Gonidec et Caroline Fanier.

En raison de la réunion de 17h avec Marc Nicolas, la réunion a été écourtée d’une heure.

Carole ayant « invité » Caroline Fanier, elle propose que la 1er année soit le sujet de la réunion. Nous lui répondons que nous n’avions pas prévu d’aborder ce point là aujourd’hui et que nous l’avons donc pas préparé.

On décide donc, comme la réunion ne dure qu’une heure de dégrossir le sujet et de lister les points ou les problèmes à creuser à la prochaine réunion.

- Nous commençons à affirmer que nous tenons aux F16 et que nous ne voulons pas les voir supprimées.

Par contre, nous proposons de réfléchir à leur place :

- Peut-on les avancer pour libérer un temps commun à tous les cycles en fin d’année ?

Pour Caroline, les avancer trop dans l’année nous ferrait perdre un voire deux mois. A l’heure actuelle, les F16 se finissent fin juillet. Une partie de la promo finit sa F16 alors que les autres sont déjà en vacances. Elle propose de les avancer de 15 jours max.

- Peut-on décaler les analyses des F16 en première année pour ne pas empiéter sur le 2B ?

Le département réalisation est plutôt hostile à cette idée : mettre les analyses des F16 en début de 2A permet d’aborder les films avec du recul et d’éviter les analyses « à chaud ».

Anne propose plusieurs temps d’analyse : les premiers films terminés, on fait une première session d’analyse puis on repart en tournage, etc. Cela permettrait de faire profiter aux derniers tournages des analyses des premiers. Pour certains, ce temps de réflexion a déjà lieu lors du débriefing des projections de rushes.

Carole a demandé à Caroline de réfléchir à une façon de libérer du temps en première année : « il faut alléger le 1er cycle »…

Deux points font l’unanimité : on garde les F16, on garde les 3 min. Nous tombons d’accord pour dire que les 3 min n’auraient pas de sens réduits à 2 tournages.

Caroline fait deux propositions qui permettraient de libérer 15 jours/ 3 semaines de temps commun :

1° proposition :

Constat : les écritures de scénario des F16 prennent beaucoup de temps et sont souvent laborieuses… Caroline propose de s’inspirer du système de la 9° promo :

- Les scénaristes du 2A écrivent les scénarios des F16. Cela permettrait de passer de trois semaines d’écriture à une semaine de réécriture où chacun pourrait s’approprier ces scénarios.

On propose d’élargir cette formule aux scénaristes du 2B, les 3° cycles n’ayant matériellement pas le temps d’y participer. Combien de scénarios faut-il écrire : 6, 12 ? D’autres départements (réalisation notamment) pourraient participer à cette écriture… Mais proposer trop de scénarios n’est pas non plus souhaitable (l’intérêt de l’exercice est justement que plusieurs personnes réalisent et se réapproprient un même scénario.)

Le département réalisation est hostile à cette proposition, plusieurs arguments :

- On risque de tomber dans un exercice de style maniéré où chacun essaye de se démarquer, de faire le truc inédit qui déchire…

(la « concurrence » ou plutôt l’émulation existe déjà en F16, chacun veut faire une F16 qui sort du lot…)

- C’est bien d’écrire, on ne peut comprendre ce que c’est qu’un scénario qu’en écrivant… L’écriture des F16 est parfois très difficile, beaucoup de scénarios sont « ratés » mais ils arrivent que certaines « perles » surgissent. Les élèves n’étant ni en scénario, ni en réalisation n’aurait plus l’occasion d’écrire…

Nous rétorquons que si les projets personnels sont mis en place (et ils le seront !), la situation sera différente. Et que, de toute façon, si cette proposition est mise en place, les transgressions seront monnaie courante.

Caroline résume la situation en rappelant qu’elle avait elle-même milité pour que chacun écrive son scénario. Les deux formules ont leurs défauts, leurs qualités et l’apprentissage serait différent. Mais il s’agit surtout de changer un système en place depuis 10 ans, d’essayer une nouvelle formule qui libérerait du temps.

Les élèves se prononcent globalement favorables à cette idée :

- Elle permettrait aux élèves scénaristes de voir un de leur scénario porté à l’écran…

- Elle recouperait une proposition des réalisateurs : mettre en place en exercice où le réal se confronterait à un scénario déjà écrit.
- Elle permettrait de se concentrer plus longtemps sur le casting, les repérages, l'élaboration de la mise en scène, etc.

Le point a été laissé en suspens. Nous avons demandé à avoir du temps pour consulter les élèves sur cette question.

Caroline signale que l’on pourrait gagner du temps en faisant mixer les F16 par les 2A.

RAPPEL : c’est Jean Pierre Laforce qui a insisté pour chaque élève mixe en 1er cycle. Pour lui, le mixage est un poste comme les autres et doit donc être abordé.

2° proposition de Caroline :

- Supprimer les minutes Lumière. En précisant que le temps autour du documentaire de 2A pourrait être renforcé.

On gagnerait 3 semaines.

Cette proposition ne fait pas l’unanimité auprès des élèves :

Deux optiques différentes :

- Les minutes Lumière ne fonctionnent pas très bien à l’heure actuelle, ils sont intéressants comme exercice de cadre. En tant que tels, on peut les rattacher à un autre temps de formation technique (apprentissage du cadre et du son, par exemple).

- Les minutes Lumière sont le seul temps en premier cycle où les élèves sortent un peu de l’école, où ils se confrontent à une réalité documentaire. Il serait dommage de réduire le temps de réflexion autour du documentaire à la seule 2° année. On parle beaucoup d’ouverture vers l’extérieur, or la première année est de loin la plus fermée ou fémissocentrée…

Ce à quoi on peut aussi répondre qu’avec la mise en place de cartes blanches et de modules optionnels en 2ème et 3ème années, la question du documentaire risque de s’étendre beaucoup plus.


NB : Pas de réunion mercredi prochain.

RAPPEL : AG lundi 4 à 18h, les F16 et plus globalement la première année seront à l’ordre du jour ! Ainsi que les TFE. Ainsi que les nouveaux programmes de 2ème et 3ème années. Bref, ça concerne tout le monde. Aussi, soyez présents.

Posté par etats genereux à 17:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur COMPTE RENDU DE LA 7EME REUNION DU GROUPE PEDAGOGIE

    fiction 16

    Bonjour,
    il me semble absolument nécessaire que chaque étudiant écrive lui-même son scénario. Ce n'est que de cette façon qu'il pourra ensuite mesurer ce qui a marché ou pas marché dans la réalisation de ses idées. Si les scénarios sont écrits par d'autres, l'expérience sera bien moindre et la frustration bien plus grande.

    Posté par Anne Benhaïem, 02 mai 2009 à 09:11 | | Répondre
  • fiction 16

    Je ne suis pas encore à 100% partisan de cette écriture par d'autres des fictions 16, mais il faut se dire que la femis c'est 4 ans. On est pas obligé de tout caser dans chaque exercice. Si l'on n'écrit pas soi-même son scénario de fiction 16, on pourra le faire lors des 3 minutes, des enseignements spécifiques, des projets personnels, etc. etc.

    Posté par Le Port, 02 mai 2009 à 13:12 | | Répondre
Nouveau commentaire