13 avril 2009

COMPTE-RENDU 2ème REUNION ATELIER « STRUCTURE & CHAINES DE DECISION»

Vendredi 10 avril 17h-20h

Etaient présents : Mickaël Capron, Vincent Cardona, Marc-O Brullé, Elisabeth Ledanois, Marc Nicolas et Jean-Marc Vernier.

Nous avons commencé par faire un point sur le fait que nous rédigions et publions des compte-rendus de chaque réunion. Tout en reconnaissant qu’ils étaient nécessaires, Marc Nicolas a souligné leur caractère nécessairement partiel et partial. Nous l’avons admis en précisant que nous faisions de notre mieux et qu’on aimerait avoir des compte-rendus complémentaires voire contradictoires de leur part. Ils nous ont précisé qu’ils n’en avaient pas le temps, ce que nous pouvons comprendre.

Nous sommes rentrés plus précisément dans le problème de la représentation des élèves en commençant par un état des lieux de la situation actuelle.

2 délégués élus par promotion (1 pour la distex) que l’école réunit environ toutes les 6 semaines pour faire des bilans de la scolarité et 2 délégués au CA et au Conseil pédagogique (constat partagé : ce dernier n’est presque jamais convoqué et ne sert à rien).

A cela s’ajoutent des formes de représentation (ou de dialogue élèves-école) non – « statutaires » :

- Des réunions interpromos par département qui se réunissent au mois de mars en amont des discussions concernant les programmes de rentrée.

- Des réunions de promo qui se réunissent en janvier.

- L’association loi 1901 du BDE dont le bureau est élu en AG au début de l’année et qui désigne des responsables par activité (club de foot, ciné-club, fêtes, labo photo, etc.)

Nous avons aussi détaillé la composition du CA et du Conseil pédagogique.

CA
Présidé par le président de l’école
- Des élus :
2 représentants des élèves
1 représentant des permanents de l’école
1 représentant des directeurs de départements (DD)
2 représentants des intervenants
- 6 personnalités qualifiées nommées par le ministère de la culture
- 4 représentants des tutelles (CNC, Ministère de la Culture, Directeur du Budget, Ministère de l’éducation nationale)
Sont également présents le directeur général de l’école qui n’a pas de voix comme le contrôleur financier et l’agent comptable.
Tous les autres ont UNE voix par personne.

Le conseil pédagogique est présidé par le directeur de l’école et comporte tous les DD (une vingtaine de personnes), la directrice des études, les responsables de cycle et les délégués des élèves au CA.

Nous nous sommes mis d’accord sur le constat suivant : la représentation des élèves était déficiente.

Nous nous sommes mis d’accord sur les deux raisons principales de cette défaillance :
1)   L’école ne communique pas assez sur la manière avec laquelle elle traite les sujets et les points soulevés par les délégués des élèves. En gros, on a l’impression que nos demandes ne sont pas prises en compte.
2)   Les élèves dans leur ensemble ne comprennent pas suffisamment le rôle et l’importance de leurs délégués. En gros, ils ne croient pas vraiment en l’efficacité de ce système de représentation (preuve : les élèves participent de moins en moins aux élections de leurs délégués de promotion en promotion)

Ce constat partagé nous a amené à élaborer une nouvelle forme de représentation dans la droite ligne des revendications des Etats Généreux : le comité des élèves (représentant l’ensemble de tous les étudiants de la fémis et ayant un vrai poids sur l’école – pas seulement celui d’alimenter des « bilans »).

Nous nous sommes mis d’accord sur l’organisation, en début d’année d’une journée banalisée pour tous qui serait le lieu de l’élection des représentants de ce Comité des Elèves (les représentants des élèves dans les instances de l’école et les responsables des activités culturelles).

Le matin, il s’agirait d’élire nos représentants dans les instances de l’école (deux délégués par promotion et un pour la filière distex) en essayant de faire en sorte que tous les départements soient représentés (sur le modèle de la première délégation des Etats Généreux). Ces 9 étudiants élus élieraient à leur tour une délégation restreinte de 4 élèves (2 titulaires et 2 suppléants) qui siégerait au CA.

L’après-midi, nous désignerions le bureau du Comité culturel (qui garderait la structure de l’association loi 1901 du BDE et son budget de 10 000 euros par an...), c’est-à-dire un président, un secrétaire et un trésorier mais aussi les responsables des différentes activités voulues par les élèves (aux activités déjà en cours il faudrait ajouter celle du journal de l’école – lieu des débats à venir – et du « cinéfémis » - programmation unifiée et continue de tous les films projetés à l’école et donnant lieu à un programme hebdomadaire).

Le soir serait l’occasion de fêter toutes promotions confondues la passation de pouvoir d’un comité des élèves à l’autre.

Tout l’enjeu, maintenant, réside dans le pouvoir accordé par l’école à ce comité (et donc aux élèves). Nous avons insisté sur l’idée que sans nouveau pouvoir, cette nouvelle organisation de la représentation des élèves ne serait qu’une manoeuvre purement formelle.

C’est ainsi que nous avons été amené a repenser le conseil pédagogique. Forts de l’idée que ce dernier ne pouvait pas servir à grand chose, nous nous sommes mis d’accord sur deux principes de travail :

1)   l’élaboration d’une nouvelle instance (dont l’inscription dans les statuts ne conditionnait en rien la mise en place dès la rentrée prochaine, voire avant). Cette instance devra répondre aux conditions suffisantes : elle devra se réunir régulièrement (au moins à visée trimestrielle), elle sera restreinte (une dizaine de personnes) afin de garantir sa capacité opératoire, sa composition devra permettre un véritable poids des étudiants dans ses décisions.
2)   La mise en place de nouveaux lieux de concertation décentralisés associant des élèves et la direction de l’école nous permettant d’avoir une meilleure visibilité des cursus EN AMONT (et non plus seulement en aval pour dresser des bilans) et participer notamment au choix des intervenants.

La prochaine réunion de cet atelier sera l’occasion de préciser ces points fondamentaux. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et surtout de vos propositions !

Posté par etats genereux à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur COMPTE-RENDU 2ème REUNION ATELIER « STRUCTURE & CHAINES DE DECISION»

Nouveau commentaire