01 avril 2009

Communiqué 01 du comité de coordination des EG

Pour mémoire, c'était le premier communiqué du comité de coordination des Etats Généreux après leur première rencontre avec Marc Nicolas vendredi 27 mars dernier:


Compte-rendu de la réunion avec Marc Nicolas

« Vous voulez que la Fémis ait un nouveau souffle ? Il y en aura un. »

Marc Nicolas a reçu cet après-midi le comité des étudiants élus pas l’ensemble des promotions. Ce comité lui a fait part de ce qui avait émané de cette semaine de réflexion et de travail de la part des étudiants.

Vu l’ampleur et la solidité du mouvement, il a pris avec sérieux et intérêt nos propositions. Il a d’abord manifesté son souhait de passer à une autre phase, afin que la scolarité reprenne et qu’un travail de concertation, selon un calendrier précis, prenne le relais de la mobilisation.

Il souhaite recueillir nos propositions et les classer (par priorité, coût, etc...) et nous aider à trouver d’autres modes de communication, plus efficaces, entre les étudiants et la direction.

Il s’engage à traiter toutes les questions, à partager l’analyse des problèmes et à trouver les solutions ensemble. Mais il émet quelques réserves sur notre mouvement. D’une part il précise que nous ne sommes pas en possession de toutes les informations, relatives aux sujets que nous abordons. D’autre part nous ne sommes pas le seul regard à prendre en compte. Nous rappelons que nous avons manifesté durant toute cette semaine le désir de partager nos problématiques et nos discussions avec les membres du personnels, les intervenants et des personnalités extérieures. En conséquence, nous organisons la continuation du mouvement la semaine prochaine selon cet axe d’ouverture, de concentration et d’extension des informations.

Il a ensuite affirmé qu’il voulait mettre en place un processus de travail à brève échéance, afin de trouver des résolutions rapides. Ainsi il propose deux rendez-vous en avril, à quinze jours d’intervalle, qui consisteraient en réunions plénières, en présence des élèves, de la direction, de l’ensemble du personnel et du président. Claude Miller précise son intention d’y participer malgré son calendrier chargé et le fait qu’il ne soit pas le seul dépositaire des décisions prises dans l’école. La présence du conseil d’administration à ces réunions n’a pas été évoquée mais on ne peut que la souhaiter vivement.

Marc Nicolas préconise la mise en route de groupes de travail avec une échéance décisive, à savoir le 10 juillet 2009, afin que nos revendications soient concrétisées dès la rentrée prochaine. Précisons que celles-ci ne portent pas exclusivement sur l’élaboration du programme, mais aussi sur la refonte des grands principes de l’école.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette réaction qui cherche à aller dans notre sens et qui paraît ouverte à la négociation. Cela ne nous enlève en rien la responsabilité de notre action, car pour reprendre les mots de Claude Miller, nous sommes les seuls dépositaires, à travers notre mouvement, de nos revendication et la seule garantie de leur application. C’est pourquoi il nous faut plus que jamais rester mobilisés, ouverts et divers comme nous l’avons fait jusqu’ici.

Posté par etats genereux à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Communiqué 01 du comité de coordination des EG

Nouveau commentaire